Actualités

Actu

Retour
Phitrust

[Communiqué] Fusion PSA-FCA, les questions et les doutes persistent sur la pertinence de cette opération.

Après l’annonce de la signature de l’Accord de Rapprochement engageant avec FCA, Phitrust persiste dans son questionnement et sur les réserves émises sur cette opération.

Cinq points majeurs précédemment évoqués ne sont pas pris en compte de manière satisfaisante :

1/ La parité de fusion, calculée au détriment des actionnaires de PSA (l’inversion des cours de bourse depuis l’annonce de la fusion est éclairante).

2/ Avec l’installation du siège social du nouvel ensemble aux Pays-Bas, où les droits des actionnaires minoritaires sont moindres qu’en France, la gouvernance proposée ne semble pas respecter le code néerlandais. En effet, pour respecter cette proportion, sera utilisé un argument « spécieux » car John Elkann, président non exécutif, entrerait dans le décompte des dirigeants exécutifs.

3/ Rien n’est dit sur les éventuelles indemnités de rupture de l’opération si l’AGE la refuse.

4/ Rien non plus sur les commissions versées aux intermédiaires conseils de cette opération.

5/ De plus, rien de précis n’a a été dit sur une éventuelle garantie de passif sur les amendes éventuelles que devrait supporter FCA aux Etats-Unis et en Italie.

Nos questions et nos doutes restent entiers sur :

1/ La pertinence de la distribution des 5,5 milliards d’euros par FCA (qui remontent pour partie chez Exor), alors que le groupe aurait besoin d’investir pour rattraper son retard reconnu en la matière.

2/ La pertinence de l’argument présenté par Carlos Tavares d’une présence américaine de PSA aux Etats-Unis, marché de masse sur lequel PSA avec une gamme moyenne ne présente aucun avantage compétitif et dont le seul résultat sera sans nul doute un resserrement des marges.

3/ La crainte enfin que ce rapprochement ne se traduise par une hausse considérable des rémunérations des dirigeants qui dans ce cas utilisent notoirement l’argument de la taille pour justifier une explosion de ce qui peut être assimilé à un coût non justifié supporté par les actionnaires.

L’AGE de PSA se réunira en 2020 pour approuver ou rejeter cette fusion devrait permettre aux actionnaires minoritaires d’exercer une dernière fois leur pouvoir de contrôle.

Phitrust espère que les dirigeants de Groupe PSA auront entendu ces questions et y apporteront des réponses avant de présenter cette opération majeure au vote des actionnaires en Assemblée Générale.

A propos de la Sicav Phitrust Active Investors France : La Sicav Phitrust Active Investors intervient depuis 2003 auprès des grandes entreprises cotées pour qu’elles fassent évoluer leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.
www.phitrust.com

Phitrust – Denis Branche / Olivier de Guerre – Tel. : +33 (0)1 55 35 07 54 / 58

denis.branche@phitrust.com / olivier.deguerre@phitrust.com

Recevoir la newsletter Phitrust

Civilité *: