Actualités

Actu

Retour
Phitrust

L’entrepreneuriat social en Europe : un développement, poussé par l’UE, une nouvelle étape de développement pour Phitrust

En lançant l’« Initiative pour l’entrepreneuriat social » en 2011, la Commission européenne s’engageait à promouvoir les entreprises sociales au cœur de l’économie et de l’innovation sociale. Et un cadre :  « une entreprise sociale a pour le principal objectif d’avoir une incidence sociale plutôt que de générer du profit pour ses propriétaires ou ses partenaires. Elle opère sur le marché en fournissant des biens et des services de façon entrepreneuriale et innovante et elle utilise ses excédents principalement à des fins sociales. Elle est soumise à une gestion responsable et transparente, notamment en associant ses employés, ses clients et les parties prenantes concernées par ses activités économiques ». Concrètement, les entreprises sociales poursuivent des objectifs à la fois économiques et sociaux, selon un esprit entrepreneurial. Elles sont au croisement entre le secteur privé lucratif, l’État, l’économie sociale et le secteur à but non lucratif. Elles sont donc susceptibles de répondre aux enjeux actuels en réconciliant économique, social et environnemental sur les territoires. 

Retrouvez l'étude de cas de l'investissement de Phitrust dans La Varappe sur le site de l'EVPA.

Décembre 2021, la Commission fait un nouveau pas

En décembre 2021, la Commission présente un nouveau plan. À travers une série d’actions prévues sur la période 2021-2030, l’objectif de la Commission est de renforcer le potentiel de transformation sociale et économique des acteurs de l’économie et de l’innovation sociale pour une reprise juste et inclusive en Europe

En s’appuyant sur l’Initiative lancée en 2011, le plan d’action propose 3 axes d’actions :

> Créer un environnement favorable au développement de l’économie sociale en Europe, consolider les bonnes pratiques en matière de marchés publics socialement responsales.

> Favoriser l’émergence et le développement des organisations de l’économie sociale en augmentant le soutien financier dédié notamment dans le cadre du programme InvestEU 

> Veiller à la reconnaissance de l’économie sociale et de son potentiel à travers diverses activités de communication 

Invest EU : Ce programme (une garantie de 26 milliards d’euros issue du budget européen et 7 milliards provenant de banques partenaires, devant servir à mobiliser environ 370 milliards de financements publics et privés) a pour vocation de remplacer le Fonds européen pour les investissements stratégiques lancé en 2015 (EFSI – qui a permis des financements à hauteur de 500 milliards d’euros) et de rassembler dans un même programme différents instruments financiers de l’UE. 4 domaines d’investissement retenus : l’innovation et à la numérisation, soutien aux PME, en particulier celles durement touchées par la crise du Covid-19, l’inclusion sociale et le développement d’infrastructures durables.

Une autre façon d’entreprendre qui se développe

Encore peu connus il y a une vingtaine d’années, les concepts d’«entrepreneuriat social », d’«entreprise sociale » et d’ « entrepreneur social » font l’objet d’un essor spectaculaire en Europe en réponse à des besoins notamment en matière de santé, d’éducation, d’insertion professionnelle, d’habitat, ou encore d’inclusion financière.

L’économie sociale et les entreprises sociales ont le potentiel de transformer en profondeur le paysage socio-économique. Elles jouent un rôle dont l’importance ne cesse de croître, en grande partie grâce à leur capacité à relever certains des défis majeurs auxquels l’Europe est actuellement confrontée : favoriser une croissance économique durable et socialement inclusive et créer des emplois. Dans le même temps, elles poursuivent des objectifs plus ciblés, tels que la restauration de l’environnement ou l’accès à une alimentation responsable.

Une génération de jeunes entrepreneurs engagés  

La crise sanitaire n’a pas entravé l’attrait des jeunes pour les entreprises à impact positif. En 2021, des programmes comme Entrepreneur for Good, Enactus ou Jeunes reporters pour l’environnement connaissent un succès croissant. Depuis quelques années, l’économie sociale et solidaire inspire de solides projets entrepreneuriaux. Souvent soutenus par des programmes d’incubation,  de plus en plus de jeunes diplômés montent directement leur startup à la sortie de l’école.

Augustin Jaclin, co-fondateur de LemonTri



Phitrust, une nouvelle étape en 2022

Transition écologique et sociale, chômage de longue durée, mal-logement, illectronisme, décrochage scolaire, formation, valorisation des métiers du care et de l’économie circulaire… nous avons la conviction que l’inclusion est l’un des enjeux majeurs de la prochaine décennie. Pour répondre à cet enjeu, Phitrust Partenaires lance un nouveau fonds, Phitrust Partenaires Inclusion au premier semestre 2022.

L’objectif :

> Capitaliser sur l’expérience réussie de Phitrust et son expertise de l’accompagnement au changement d’échelle de modèles hybrides.

> Fédérer des investisseurs en Europe, grâce à notre réseau de partenaires

> Financer et accompagner le développement et l’impact de ces entreprises

> Favoriser leur essaimage et les partenariats avec les grandes entreprises


Recevoir la newsletter Phitrust

Civilité *: