Actualités

Actu

Retour
Phitrust

[Impact Actionnarial] – Questionner et porter les nouveaux enjeux de l’engagement actionnarial: Phitrust publie une étude

Et si nous passions à l’ère de l’actionnaire engagé !

L’engagement actionnarial, mis en œuvre par les actionnaires minoritaires d’une entreprise, naît d’une interrogation voire d’une défiance, remise en cause ou désalignement entre ces actionnaires et les stratégies déployées par les dirigeants de l’entreprise.

Alors activisme ou engagement actionnarial ? Une différence de mots ou de pratiques ? Long terme versus court terme ? Droits de vote à la gestion indicielle ou pas ? Objectifs financiers versus création de valeur ?

Depuis plus de 15 ans, Phitrust, avec l’appui de Proxinvest, s’engage en tant qu’actionnaire pour faire évoluer la gouvernance stratégique et les pratiques environnementales et sociales des grandes entreprises cotées, convaincu que les entreprises les plus à l’écoute sur ces questions seront les plus performantes sur le long terme. Pour projeter dans l’avenir ces années d’engagement patient, constructif et courageux, nous avons voulu laisser une large place à ceux qui nous entourent. Qu’ils en soient tous remerciés !

Quelles peuvent être les perspectives d’action dans un contexte où la distinction entre actionnaires actifs et activistes s’annonce difficile à faire ? Quel rôle les actionnaires minoritaires peuvent-ils jouer? L’entrée en vigueur de la Directive européenne « Droit des actionnaires » va-t-elle changer la donne ? Comment parvenir à rééquilibrer l’équation rentabilité/risque et sortir de la schizophrénie dans laquelle sont les investisseurs ?

Des questions d’autant plus cruciales qu’une opportunité unique est à saisir : celle de renforcer le rôle des actionnaires engagés dans la transformation du modèle d’affaires des entreprises.

Signe des temps, l’étude 2020 de l’Observatoire Cetelem, qui décrypte depuis 35 ans les tendances européennes de consommation, s’intitule « Le temps du consommateur activiste ». Des consommateurs responsables de plus en plus préoccupés par les comportements collectifs. Et qui, face à des injonctions contradictoires, appellent les entreprises à en faire davantage.

Certains dirigeants d’entreprises cotées se plaignent de la passivité des actionnaires financiers, quand d’autres déplorent leur “activisme”. Derrière ce débat, c’est la nature même des conseils d’administration et des assemblées générales qui est questionnée. Est-ce le conseil ou l’assemblée qui doit questionner la stratégie ?

Et si on passait à l’ère de l’actionnaire actif, partenaire engagé de l’entreprise responsable ?

Téléchargez le rapport

Olivier de Guerre & Denis Branche

Recevoir la newsletter Phitrust

Civilité *: