Absence de mesures
de protection du capital

Les mécanismes de protection du capital, notamment, ceux qui induisent une différence de droit entre les actionnaires, tels les limitations de droits de vote, ou ceux dont l’objectif est d’empêcher toute offre publique (bons Breton) sont défavorables aux actionnaires minoritaires car ils limitent les opérations d’acquisition par une société, faussent le prix offert, et protègent indument la direction de la société cible dont la gestion ou la stratégie pourraient être remises en cause par une offre d’acquisition.

Recevoir la newsletter Phitrust

Civilité *:

Je souhaite recevoir les newsletters suivantes *: