Séparation des fonctions de direction

Alors que la concentration des pouvoirs de direction est forte dans les grandes sociétés françaises,  nous préférons une gouvernance à structure duale, une direction générale indépendante du conseil et une supervision indépendante de la direction.  Un président assure les fonctions d’animation du conseil d’administration et de contrôle de l’activité des comités spécialisés du conseil. La tendance est à la multiplication du nombre de ces comités : nominations, rémunérations, stratégie, gouvernance, éthique, digital….  Le directeur général assume la charge des activités opérationnelles. Le cumul de ces fonctions sur une seule personne apparaît de plus en plus difficile ; avec la mondialisation des enjeux pour les grands groupes, assumer toutes ces tâches présente des limites humaines évidentes. La concentration des pouvoirs sur une seule personne est bien une source de risques potentiels.

Recevoir la newsletter Phitrust

Civilité *:

Je souhaite recevoir les newsletters suivantes *: